High Angle Shot : un 1er EP réussi

La musique insulaire bouge, on le savait… Après les Casablanca Drivers c’est au tour des High Angle Shot de faire l’actu. Pas de sauce piquante pour cet EP mais plutôt de l’Harissa, puisque ce premier opus bastonne sec !  Sons travaillés, musique entêtante, et arrière goût de psychédélisme, petite présentation

 

Les High Angle Shot c’est trois garçons (Flo, SEymour et Mathieu) qui, comme beaucoup de groupes ce sont rencontrés à la fac, jusque là rien d’extraordinaire. Mais ces trois musiciens aux influences plutôt rock ont réussi  à s’affranchir de l’atmosphère guitare électrique bière et chips de la fac pour proposer un univers marqué, bien à eux. Leurs morceaux « sont pensés et agencés comme une B.O »… Leurs morceaux sont surtout une vraie invitation à la danse, au lâcher prise.
On ne va pas vous mentir, on n’ écoute pas HAS dans son bain en se faisant les ongles, le groupe implique une vraie posture. Mais que l’on soit adeptes de l’electro ou non ces trois garçons plus ou moins chevelus, résonnent fort dans nos petites têtes.
Le groupe a déjà écumé les festivals insulaires (Calvi on the Rocks, Porto Vecchio Festival ou Cargese Sound System et plus récemment Porto Latino). Et ça donne quoi ? Que du bon ! La musique d’H.A.S est tout bonnement addictive ! Entre mélodies légères et sons marqués et sombres, la techno des High Angle Shot s’imprègne en vous. Ecoutez plutôt…

 

 

 

 

 

 

 

 

crédit photo : Nicolas Digiacomi