La rubrique « Pas Commode » #1

A l’instar de l’Empereur Commode qui se délecte d’asséner le droit de vie ou de mort de manière totalement arbitraire, l’esprit un peu mégalo d’U BLOGU souhaitait renouer avec cette tradition terrifiante du « pouce levé » symbole de jugement suprême.
Sans aller jusque là bien sur, cette nouvelle rubrique se veut complètement subjective. Une rubrique jugement en somme qui fait état de nos coups de cœur… et du reste.
En bref, ce que l’on a aimé voir adoré et ce que l’on a pas aimé, voir détesté.

 


pluie-de-coeur1Donde Estoy, le nouvel EP des Casablanca Drivers
.

Alors là on dit bravo messieurs et on ôte notre chapeau. S’il faut bien l’avouer, le groupe montant nous décevait quelque peu ces derniers temps à cause de leur manie de s’asticoter dans tous les sens, sur des reprises pas vraiment inédites, ces bébés Beach Boys ont sorti un nouvel EP « Donde Estoy » qui a régalé nos oreilles. Fraiche, entrainante et un brin sexy cette pop psychédélique nous a séduit. Parfait pour entrer dans le printemps.
Ecouter l’album

 


coeurs2Entrez on ferme !

Projeté a Ajaccio le 15 mars, ce documentaire nous a carrément laissés sur le dérrière.
Le sujet d’abord, la difficile résistance des petits commerces, livrés à la concurrence de la puissante grande distribution. C’est entre résignation, nostalgie et résistance Francescu Artily et Lea Pieri ont suivi des commerçants emblématiques du centre de Bastia.  Les personnages ensuite,  tous différents mais tous attachants. Des conversations  en apparence banales, qui donnent lieu à des situations émouvantes, parfois drôles et des punchlines mémorables.  L’esthétique enfin, d’un Bastia emmitouflé dans sa torpeur et filmé avec une incroyable délicatesse.

 

pluie-de-coeur1

Azeza.

Enervée , abasourdie, a bout de force parfois  Marianne Nativi met sur scène ces 20 ans de théâtre entre la Corse, le continent et le Maghreb.
D’immenses personnages,  des situations rocambolesques, des paroles sages, et un brin de folie… Un parcours semé d’embuches, de rage, de rire de dérision aussi.  L’espace de la culture s’embrouille, devient un remue-ménage… bref 20 ans de galère portés par Marianne Nativi plus azeza que jamais.

 


nuage1Corse-Matin ou LeGorafi ?

Lundi 14 mars, cette date restera gravée dans l’histoire du journalisme et du foutage de gueule. Corse-Matin annonce sur les réseaux sociaux que le journal du jour sera offert par « Cuisinella et Schmidt ». L’édito commence comme ça « Ce journal est exceptionnel car il vous est offert par Schimdt et Cuisinella (…) c’est une occasion de découvrir une formule originale de traiter l’innovation et l’information qui vous
concernent, celles de votre entourage le plus proche
 » 
Outre l’aspect purement commercial et grandement discutable, a t’on vraiment besoin d’expliquer le ridicule dela chose… ?

 

nuage2Y’a pas de saison pour que vive la musique, pas de saison pour que vive le son

Louane, Kenji, Lara Fabian, les fréro de la vega, voici les concerts dont se délecteront les habitants de la cité impériale. Le problème ? Jean-Pierre Coffe le résumait très bien. 
Mais non on est pas élitistes ! On trouve juste leur paroles agaçantes et leurs musiques insupportables. Bon d’accord, d’accord … tous les gouts sont autorisés jusqu’à preuve du contraire. Mais rassurons-nous, l
e problème n’est pas de recevoir l’adulé Kenji, les sympatoches frangins ou la mignonne Louane,  nous sommes en démocratie musicale après tout. Mais pourquoi ne faire que ça ?! Why ? Putana Miseria ! Why ?  Nous avons une boite de production capable de faire venir du monde, capable de bouger les foules, pourquoi donc ne pas en profiter pour sortir des sentiers battus ? Sérieusement ça nous échappe.
Astuce provisoire : se réfugier en Haute-Corse et demander l’asile culturel.